Prise de parole en public

Prise de parole en public

1 – La respiration : Gestion du trac .

Apprendre par de simples petits exercices , pourquoi la respiration ( ventrale ) est essentielle pour la prise de parole .
L’élimination des mots parasites ( en fait , donc , alors , on va dire , du coup , au final , etc … )
La ponctuation ( respiration de la pensée )
Le silence , votre meilleur allié .

«  La parole que tu n’as pas prononcée est ton esclave . La parole que tu as prononcée , devient ton maître »
( proverbe Maure du 15e siècle )

Le meilleur remède pour gérer son trac , est la respiration .
Elle détend votre système nerveux , vous rassure , oxygène votre cerveau .
«  Un texte bien respiré est un texte que l’on écoute »
Elle élimine les toxines accumulées dans la journée .
Elle vous tonifie le matin au réveil .
Elle vous donne le temps de la réflexion pendant votre prise de parole .

«  Respirer , c’est exister »

2 – La structuration .

La qualité d’une prise de parole se mesure à la fluidité et à la solidité de son ossature .

Le travail en amont , permet une analyse du sujet proposé , puis une approche synthétique du but à atteindre .

«  Qui dois-je convaincre ? Pourquoi moi ? Pourquoi lui ( elle ) ? »

Apprendre à conclure efficacement . La dernière parole prononcée est celle que l’auditoire retiendra en priorité .

L’Ancrage – être solide sur ses jambes rassure son auditoire .

Le Regard – Apprendre à regarder les personnes qui vous écoutent .
Les personnes non regardées par l’orateur , se sentent exclues du discours .

3 – Les profils de communication .

Qui est la personne que je dois convaincre ?

S’adresser à quelqu’un .
Structurer son discours en fonction de mes (mon ) interlocuteurs .
L’argumentaire peut varier selon le profil .

Exercices , en fonction des quatre profils existants .
Factuel – Conceptuel – Sensible – Méthodique –

Une meilleure connaissance de l’autre facilitera l’écoute de votre discours .

«  Dis moi qui tu es , je te dirai alors , ce que tu dois , entendre , écouter , comprendre . »

 

4 – Sortir de sa mauvaise zone de confort .

Accepter de ne pas avoir raison pour progresser et s’ouvrir .

«  On progresse par l’utopie , on meurt de certitudes . »